Détection de biotoxines marines au moyen du test de cytotoxicité sur lignée cellulaire Neuro-2a.

Titre: 
Détection de biotoxines marines au moyen du test de cytotoxicité sur lignée cellulaire Neuro-2a.
Auteurs: 
Pawlowiez, R, Darius HT,Ung A, Laurent D, Gueguen Y, Le Pennec M, Chinain M.
Type de communication: 
Poster
Conférence: 
Doctoriales de l'UPF 2010 (Assemblée de la Polynésie française, Tahiti 13-16 avril 2010)
Année: 
04/2010

La ciguatéra est une intoxication liée à la consommation de poissons lagonaires contaminés par de puissantes neurotoxines : les ciguatoxines. Chaque année, environ 50.000 à 500.000 personnes sont affectées par cette pathologie dans le monde. Avec un taux d'incidence de 2 à 400 cas/100.000 habitants en 2008 selon l'île et l'archipel considéré, la ciguatéra reste une pathologie fréquente en Polynésie française. En particulier, on note une augmentation préoccupante du nombre d'intoxications aux Australes depuis 2009, considéré jusqu'en 1984 comme l'archipel le moins à risque de ciguatéra. On assiste également à la réémergence en Polynésie d'intoxications par consommation d'invertébrés marins tels que les bénitiers (Raivavae) et les oursins (Rurutu), vraisemblablement liées à la prolifération de cyanobactéries marines benthiques dans les lagons polynésiens.

Il est donc urgent de doter le laboratoire d'une expertise mieux "adaptée" à ces formes d'intoxication, en développant un test qui permette la détection de la toxicité "globale" d'un échantillon, incluant aussi bien la toxicité induite par les ciguatoxines (CTXs) que celle induite par d'autres toxines. Le test de cytotoxicité sur lignée cellulaire Neuro-2a représente une bonne alternative, tant par sa sensibilité, que par son aptitude à détecter un large spectre de biotoxines marines.


Fichier attachéTaille
Doctoriales Pawlowiez 2010.pdf1.43 Mo