Les programmes du LSN

Deux thématiques sont actuellement développées au sein du laboratoire de recherche sur les substances naturelles : la phytochimie des plantes aromatiques et médicinales de la Polynésie française et la chimie des substances marines d’intérêt biologique. Ces deux thèmes visent à avoir une meilleure connaissance de la composition des substances naturelles de la biodiversité locale en vue de valoriser le patrimoine naturel de la Polynésie française.

Programme HEPAM PF (Huiles essentielles de plantes aromatiques et médicinales de Polynésie française)

Depuis plusieurs années les autorités du Pays, en accord avec l'Etat, considèrent comme prioritaire le développement des ressources propres du territoire et notamment de ses richesses naturelles. Les recherches scientifiques sur les potentialités aromatiques, cosmétiques ou thérapeutiques des plantes d'intérêt économique et/ou biologique s'inscrivent dans cette logique de valorisation et de promotion des ressources naturelles de la Polynésie. Dans ce domaine, le Pays possède une solide expérience et les compétences techniques requises (ILM, Université de Polynésie française...), en collaboration avec des organismes nationaux ou étrangers.

Des analyses chimiques fines des huiles essentielles d'une vingtaine de plantes aromatiques médicinales de Polynésie française ont été ainsi réalisées (sur une quarantaine de plantes recensées dans la composition de préparations médicinales traditionnelles). Ce travail a abouti à mettre en évidence la présence parmi les essences étudiées de nombreux composés prisés en parfumerie et cosmétique.
Ce travail devrait se poursuivre sur les autres espèces aromatiques recensées de même que les plantes aromatiques des régions voisines mériterait une attention particulière afin d’établir des comparaisons chimiotaxonomiques entre les espèces considérées, objectif de ce présent programme.
Par ailleurs, l'étude chimique d'extraits végétaux autres que les huiles essentielles, "concrètes" ou "absolues" de fleurs par exemple ou encore "oléorésines" d'épices (vanille, gingembre, curcuma, etc.) pourrait être initiée. L'extraction d'arômes de fruits tropicaux peut également aboutir à la découverte de saveurs et arômes remarquables.

Poster : The Tahitian vanilla : fine analysis of the aromatic components by Gas Chromatography

Contribution à la lutte antivectorielle : recherche dans la biodiversité de la Polynésie française de nouvelles substances naturelles insecticides, répulsives ou attractives vis-à-vis des moustiques

Chef de projet : Isabelle LECHAT, Dr. Sc. et Fanny ADAM, doctorante (Université de Bretagne occidentale)

Un programme mené depuis 2006 en collaboration avec l'équipe du Laboratoire de recherche en entomologie médicale (LEM) de l'ILM ambitionne de trouver dans la biodiversité locale de nouvelles substances naturelles insecticides, répulsives ou attractives vis-à-vis des moustiques vecteurs de maladies en Polynésie française. Une telle découverte permettrait de contribuer à la lutte anti-vectorielle et à la prévention des maladies transmissibles.

L’année 2007 aura permis l’achèvement d’un volet de ce programme, financé par l’Etablissement public pour la prévention de Polynésie française (EPAP) et le Laboratoire d’écophysiologie et de biotechnologie des halophytes et des algues marines (LEBHAM) de l’Université de Bretagne occidentale (UBO). L’objectif était d’identifier dans la chimiothèque du LSN des substances naturelles insecticides, répulsives et attractives vis-à-vis des moustiques Aedes aegypti et Ae. polynesiensis, respectivement vecteurs principaux de la dengue et de la filariose lymphatique.

Afin de s’affranchir des captures sur appâts humains qui demeurent à ce jour le seul moyen d’échantillonnage des populations de moustiques vecteurs, il est en effet impératif de trouver des produits plus attractifs que ceux actuellement commercialisés. Cette étude a associé deux compétences au sein de l’ILM : celles du Laboratoire de recherche sur les substances naturelles en matière de connaissance des plantes aromatiques et des techniques de chimie extractive et celles du Laboratoire de recherche en entomologie médicale en matière d’entomologie et de test d’activité attractive/répulsive vis-à-vis des moustiques.

Deux instituts métropolitains ont également contribué au projet : le Laboratoire d’écophysiologie et de biotechnologie des halophytes et des algues marines de l’Université de Bretagne occidentale et l’équipe glycochimie de l’Institut biomoléculaire Max Mousseron IBMM de l’Université de Montpellier II, et l’Unité de recherche sur les mouches et moustiques du Département de l’agriculture des Etats-Unis ARS-CMAVE a réalisé les tests de mise en évidence de l’activité attractive des échantillons.

45 échantillons de plantes locales ont été collectées afin d’en extraire les huiles essentielles (9) et obtenir des extraits bruts (21). Les propriétés insecticides, répulsives et attractives de ces extraits ont été évaluées sur le moustique Aedes aegypti à l’aide de différents test : test tunnel, réalisé au LEM, test en patch et test olfactomètre, réalisés au laboratoire ARS-CMAVE.

Ces tests ont permis de mettre en évidence l’activité répulsive de 13 échantillons. Aucune activité attractive n’a cependant été révélée. Des analyses de composition chimique fine par chromatographie en phase gazeuse couplée à la spectrométrie de masse ont été entreprises sur les huiles essentielles ayant montré une activité répulsive afin d’en déterminer les principes actifs. Des réplications des tests sont engagées afin de confirmer les résultats préliminaires. Le programme s’est poursuivi en 2008 dans le cadre d’un travail de thèse de doctorat es sciences.

 
 
 

En collaboration avec...

  • Dr E. DESLANDES - Laboratoire d’écophysiologie et de biotechnologie des halophytes et des algues marines (LEBHAM) - Université de Bretagne occidentale (UBO) (www.univ-brest.fr/lebham)
  • Pr C. MENUT - Equipe Glycochimie - Institut biomoléculaire Max Mousseron (IBMM) - Université de Montpellier II (www.ibmm.univ-montp1.fr)
  • Dr U. BERNIER - Unité de recherche sur les mouches et moustiques du Département de l’agriculture des Etats-Unis ARS-CMAVE (Gainesville, Floride) (www.ars.usda.gov)

Programme SUNABIO-PF : Substances naturelles bio-actives de Polynésie française

Chef de projet : Isabelle LECHAT, Dr. Sc.

Ce second programme a débuté en 2008 en collaboration avec le Laboratoire d’écophysiologie et de biotechnologie des halophytes et des algues marines de l’Université de Bretagne occidentale et vise à identifier de nouveaux médicaments à fort potentiel thérapeutique dans le domaine de la cancérologie et de l’immunologie par une approche innovante de criblage de molécules polynésiennes d’origine terrestre et marines.

La participation du LSN consiste à fournir les substances naturelles à tester (extraits bruts, fractions ou molécules purifiées isolées), préparées selon une méthode proposée par le LEBHAM afin de garantir l’homogénéisation des échantillons. Le LEBHAM, doté d’un équipement de pointe dans le cadre de sa plateforme technologique BIODIMAR, et notamment d’un robot de criblage à haut débit, procède aux tests d’activités biologiques. Cette collaboration concrétise la double mission de l’ILM en matière de recherche : le domaine biomédical et la valorisation du patrimoine naturel de la Polynésie française.

37 échantillons ont à ce jour été expédiés pour analyse, issus de 16 espèces végétales terrestres collectées sur les îles de Tahiti et Moorea. Les tests sont actuellement en cours de réalisation tandis que d’autres extractions sont prévues à partir des missions de collecte dans les archipels à réaliser au cours des années 2008 à 2010.

Un premier résultat concernant l’analyse phytochimique, les activités anti-oxydantes, cytotoxiques et pro-apoptose de l’algue Chnoospora minima a été affiché sous forme de poster à l’occasion du Ve European congress on marine natural products qui s’est déroulé du 16 au 21 septembre 2007, à Ischia (Italie).

Poster : Ecdysteroids from the medicinal fern Microsorum scolopendria (Burm. f.)

En collaboration avec...

  • Dr E. DESLANDES - Laboratoire d’écophysiologie et de biotechnologie des halophytes et des algues marines (LEBHAM) - Université de Bretagne occidentale (UBO) (www.univ-brest.fr/lebham)

 

 
Les études menées au LSN visent à avoir une meilleure connaissance de la biodiversité de la Polynésie et à valoriser ce patrimoine naturel