Les différents types d'analyses

Les analyses réalisées au LASEA se regroupent en deux catégories :

La différence entre ces deux catégories réside dans l’information qu’elles permettent d’obtenir. Ces deux techniques étant complémentaires, elles permettent aux techniciens et aux professionnels d’avoir une vision globale de la qualité sanitaire ou environnementale d'un échantillon.

Les analyses se décomposent généralement en plusieurs paramètres physico-chimiques et/ou microbiologiques. Elles peuvent être codifiées règlementairement, comme c’est le cas pour la potabilité de l’eau (Arrêté n°1640/CM du 17/11/1999) ou pour les critères physico-chimiques fixés par l’Appellation d’origine du Monoï de Tahiti.

Une technique d’analyses est d’autant plus performante qu’elle est sélective (seule la substance chimique ou le germe recherché réagit) et qu’elle est quantitative (il existe une corrélation entre la valeur d’information obtenue par l’analyse et la teneur de la substance ou du germe).

  Liste des prestations analyiques du LASEA

Les analyses sous-traitées

Certaines analyses très spécifiques, nécessitant un appareillage relativement coûteux et complexe à entretenir, ne sont pas réalisées directement au LASEA (on peut citer les dosages des pesticides, des hydrocarbures, des PCB, des Composés Organiques Volatils…). En cas de demande, les échantillons sont expédiés auprès d’un laboratoire sous-traitant accrédité qui réalise la prestation. A l’heure actuelle, le LASEA collabore avec Hill Laboratories, basé en Nouvelle-Zélande, qui est le plus important laboratoire privé du pays.