Les activités d'analyses du LABM

Un laboratoire au service de la population polynésienne

Le LABM réalise des actes de biologie médicale et d'anatomo-pathologie pour l'ensemble des praticiens publics et privés de la Polynésie française.

Il a, de plus, des missions statutaires parmi lesquelles la réalisation d'actes de biologie médicale et d'anatomo-pathologie pour le compte des formations de santé publique, de même que la participation aux actions de veille sanitaire.

Le LABM de l'ILM permet ainsi aux patients des cinq archipels de la Polynésie française de bénéficier des actes de biologie médicale et d'anatomo-pathologie.

Un laboratoire polyvalent

Le LABM propose un vaste répertoire d’analyses : biochimie, dosage des marqueurs tumoraux, endocrinologie, hématologie, hémostase, bactériologie, virologie, parasitologie, mycologie, sérologie, immunologie, allergologie, biologie moléculaire.
Le LABM travaille en collaboration avec les centres de référence nationaux et internationaux pour la réalisation de certaines analyses spécialisées.

Un laboratoire spécialisé

  • VIH/Sida
    Le LABM réalise l’ensemble des analyses permettant le diagnostic et le suivi des patients infectés par le VIH : sérologie de dépistage, tests de confirmation par Western Blot, charge virale par biologie moléculaire et typage lymphocytaire par cytométrie en flux, programme de dépistage anonyme...

  • Hépatite B
    Le LABM assure le suivi des patients atteints d'hépatite B chronique par la détermination de la charge virale VHB.

  • Grippe
    Le LABM réalise le diagnostic des infections dues aux virus grippaux. Il effectue l'identification et le typage des virus par biologie moléculaire. Lors de la pandémie due au virus grippal A H1N1, le laboratoire a réalisé la totalité des examens à visées diagnostique et épidémiologique pour le compte de l'ensemble des structures de santé de la Polynésie française.

  • Dengue/Arboviroses
    Le LABM est l’unique laboratoire polynésien à pratiquer le diagnostic précoce de la dengue (biologie moléculaire et recherche de l'antigène NS1). Il participe activement à la surveillance de la pathologie et, en collaboration avec le laboratoire de recherche en virologie médicale, a mis en place les techniques de diagnostic précoce des infections à virus Chikungunya et West Nile.

  • Tuberculose
    Le laboratoire réalise l’isolement, la culture, l’identification par hybridation moléculaire et l’antibiogramme des mycobactéries.

  • Lèpre
    Dépistage du bacille de Hansen et surveillance des patients en cours de traitement.

  • Leptospirose
    Le LABM réalise le diagnostic précoce par une technique de PCR en temps réel et la recherche des anticorps de type IgM.

  • Filariose
    Le LABM assure le dépistage des patients porteurs de microfilaires ainsi que la recherche d'antigènes filariens. depuis sa création, l'ILM exerce un contrôle permanent de l'endémie en Polynésie française. A ce titre, il a participé à toutes les campagnes de dépistage et enquêtes de prévalence menées à ce jour.

La recherche médicale

Le LABM collabore avec les unités de recherche de l'ILM. Ces collaborations concernent plus particulièrement :

  • Dengue/Arboviroses

Mise au point de techniques de diagnostic nouvelles par les unités de recherche puis transfert de technologie au LABM (Chikungunya, West Nile virus...).

  • Leptospirose

Mise au point des techniques diagnostiques en collaboration avec les laboratoires de recherche (PCR multiplex...) et de techniques de transport de prélèvements spécifiquement adaptées aux contraintes des Etats et Territoires insulaires du Pacifique Sud avec lesquels un partenariat est noué.

Recherche d'un réservoir animal, en collaboration avec les unités de recherche de l'ILM et le service du développement rural de la Polynésie française.

  • Transfusion sanguine

Amélioration de la sécurisation de l'acte transfusionnel, en collaboration avec les unités de recherche de l'ILM et le centre de transfusion sanguine de la Polynésie française. Les travaux en cours concernent principalement les mesures de prévention vis-à-vis du risque transfusionnel lié aux arboviroses.

Un laboratoire d'anatomo-cyto-pathologie

Les analyses sont réalisées sur des prélèvements cytologiques (frottis cervico-vaginaux, ponctions, expectorations, aspirations bronchiques...) ainsi que sur des prélèvements histologiques (biopsies et pièces opératoires).
L'anatomie pathologique analyse les lésions induites par les différentes pathologies, porte un diagnostic et, éventuellement, précise des critères permettant d'établir un pronostic.
Le laboratoire d’anatomo-cyto-pathologie est, en particulier, fortement impliqué dans le programme élargi de dépistage du cancer du col de l’utérus de la Direction de la Santé.

Un laboratoire de surveillance microbiologique

Le LABM contribue à la surveillance microbiologique et épidémiologique de certaines pathologies infectieuses endémiques, telles que la dengue, la leptospirose, la filariose, la tuberculose ou la lèpre. 
Le LABM est le laboratoire référent de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) pour le diagnostic sérologique de la rougeole.
Il participe à divers comités et groupes de travail, tant au niveau local, que national et international.
Le LABM est classé Laboratoire de niveau 2 (L2) au sein du Réseau Océanien de Surveillance de la Santé Publique (SCP-Nouméa) et peut servir de support aux laboratoires des pays et états insulaires de la région.

La formation médicale continue

Le LABM participe activement aux réunions visant à la formation médicale continue dans les domaines d'expertises qui sont les siens (pathologies infectieuses et transmissibles, veille sanitaire...).

La formation du personnel médical, accueil de stagiaires

Le LABM est laboratoire d'accueil pour les lycéens et étudiants engagés dans les filiaires techniques relatives à la biologie médicale et les professions de santé au sens large.