CS 2007

 

Le dernier Conseil scientifique s’est réuni du 25 au 28 juin 2007. Présidé par le Pr Vincent MARECHAL (Université Pierre et Marie Curie, Paris), il a réuni :

  • le Pr Pierre MERY, délégué régional à la Recherche et à la Technologie,
  • le Dr Taivini TEAI, maître de conférence à l’Université de la Polynésie française,
  • le Dr Priscille FROGIER, déléguée à la Recherche,
  • le Dr Mareva TOURNEUX, directrice de la Santé,
  • le Dr René CHANSIN, directeur général de l’ILM,
  • le Pr Rémy TEYSSOU, directeur de la recherche de l’ILM.
Les programmes suivants lui ont été soumis :

 

  • Épidémiologie moléculaire de la leptospirose en Polynésie française (Chef de projet : C. COUDERT)

  • Étude de la prévalence et de la distribution génotypique des papillomavirus en Polynésie française (Chef de projet : S.LASTERE)

  • Détection pharmacologique des ciguatoxines : validation et amélioration de l’outil « interaction ligand-récepteur » sur diverses matrices biologiques (Chef de projet : T. DARIUS)

  • Caractérisation moléculaire du dinoflagellé ciguatérigène Gambierdiscus. Application à la détection des différentes lignées cellulaires de la microalgue in natura (Chef de projet : M. CHINAIN)

  • Évaluation du risque ciguatérique dans les archipels de Polynésie française (Chef de projet : M. CHINAIN)

  • Évaluation de l’implication du système immunitaire dans les manifestations chroniques dues aux intoxications par des biotoxines marines en Polynésie française (Chef de projet : C. GATTI)

  • La transition alimentaire et sanitaire en Polynésie française (Chef de projet : E. SUHAS)

  • Élimination d’une population isolée d’Aedes polynesiensis, vecteur principal de la filariose lymphatique dans une zone de forte endémie de Polynésie française (Chef de projet : H. BOSSIN)

  • Programme de lutte contre la filariose lymphatique : essai thérapeutique ciblant la bactérie Wolbachia endosymbiote de la filaire Wuchereria bancrofti (Chef de projet : AM. LEGRAND)

  • Participation à une étude multicentrique pour la validation d’outils de surveillance dans le cadre du programme mondial d’élimination de la filariose lymphatique de Bancroft (Chef de projet : C. PLICHART)

  • Intégration d’une lutte antivectorielle appropriée requise pour l’élimination de la filariose lymphatique dans le Pacifique sud (Chef de projet : H. BOSSIN)

  • Identification de marqueurs moléculaires corrélés à la virulence et à l’atténuation des souches virales de dengue 3 isolées en Polynésie française (Chef de projet : C. ROCHE)

  • Etude de la variabilité génétique des souches virales de dengue 1 circulant en Polynésie française de 2001 à 2006 (Chef de projet : M. CAO-LORMEAU)

  • Dynamique des populations virales chez l’homme et le vecteur (Chef de projet : M. CAO-LORMEAU)

  • Caractérisation des protéines se liant au virus de la dengue dans les glandes salivaires des moustiques vecteurs (Chef de projet : M. CAO-LORMEAU)

  • Surveillance entomologique et biologique de la dengue et autres arboviroses en Polynésie française (Chefs de projet : M. CAO-LORMEAU et J. MARIE)

  • Évaluation du risque d’introduction et du potentiel épidémique des arboviroses autres que la dengue en Polynésie française (Chef de projet : M. CAO-LORMEAU)

  • Recherche dans la biodiversité de la Polynésie française de substances naturelles possédant une activité répulsive/attractive vis-à-vis des moustiques du genre Aedes et Culex (Chefs de projet : J. MARIE et F. ADAM)

  • Développement et application d’une stratégie de lutte durable contre le moucheron piqueur Leptoconops albiventris dans l’archipel des Marquises (Chef de projet : H. BOSSIN)

  • Étude des substances naturelles bioactives de Polynésie française (Chef de projet : I. VAHIRUA-LECHAT)

Le conseil a validé l’ensemble des programmes et des projets présentés ainsi que la stratégie de l'ILM visant à s'inscrire dans les nouveaux défis du XXIème siècle : impact de la dégradation de l’environnement et des changements socioculturels sur la santé des populations, maladies émergentes et développement durable. Il a par ailleurs émis quelques recommandations vouées à renforcer des positions déjà bien établies sur le plan national, régional et international de l’Institut.